Pour en savoir plus sur nos étudiants recherchistes actuels, cliquez ici.

 

Nos anciens étudiants recherchistes :

_____________________________________________________________________

Automne/Hiver 2015-2016

Erin Epp en est à sa dernière année d’études en droit à la faculté Osgoode Hall, au cours desquelles elle a reçu de nombreux prix pour son rendement scolaire exceptionnel. L’été dernier, elle a travaillé pour la firme Koskie Minsky, où elle a acquis de l’expérience dans de nombreux domaines, dont les procédures de recours collectifs, et où elle fera l’année prochaine un stage dans ce domaine. Au cours de ses études à Osgoode Hall, elle a œuvré comme agente de cas stagiaire au service des droits des travailleurs à la clinique juridique communautaire de Parkdale et comme bénévole et chercheure stagiaire pour l’organisme AODA Alliance. L’année dernière, elle a assumé les fonctions de rédactrice en chef du Journal of Law and Social Policy d’Osgoode Hall. Avant ses études en droit, elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en histoire de l’Université Wilfred Laurier. Lors de ses études de premier cycle, elle a travaillé à l’accueil pour le programme de paniers de provisions d’urgence de l’organisme House of Friendship, en plus d’être présidente et éditrice des publications étudiantes de l’Université Wilfrid Laurier et membre du Safe and Healthy Communities Advisory Committee (comité consultatif pour des communautés sécuritaires et en santé) de la ville de Waterloo.

Patrick Fallon en est à sa troisième année à la faculté de droit de l’Université Lakehead, après avoir obtenu un baccalauréat en politique publique et justice pénale de l’Université de Guelph. Il a travaillé l’été dernier comme agent de cas au Centre de services de droit de la famille d’Aide juridique Ontario, alors que durant l’été 2014, il a œuvré à titre d’adjoint à la recherche chez Ambient Data, où il a effectué de la recherche dans les domaines de l’expertise judiciaire en informatique, de la confidentialité, de l’administration de la preuve électronique, des droits d’auteur et du droit des médias électroniques. M. Fallon s’intéresse particulièrement au domaine du droit et de la technologie. Pendant ses études à l’Université Lakehead, il a été bénévole à la clinique d’aide juridique Kinna-aweya et a siégé au comité de justice pour la jeunesse.

Adam Giancola entreprend sa deuxième année à la Faculté de droit Osgoode Hall, après avoir obtenu une maîtrise en histoire du droit à l’Université de Toronto. L’été dernier, il a concilié plusieurs rôles, notamment comme stagiaire en droit pour la firme Miller Thomson, rédacteur principal de l’Osgoode Law Journal pour la période estivale, et stagiaire en droit de la santé à titre de titulaire de la bourse James Kreppner au deVeber Institute for Bioethics and Social Research, où il a rédigé le chapitre d’un livre sur des questions liées au consentement éclairé et aux soins palliatifs au Canada. M. Giancole s’est livré à un vaste éventail d’activités depuis son arrivée à Osgoode Hall, notamment en tant que bénévole chargé de l’accueil à la clinique CLASP et collaborateur à la recherche au Justice Centre for Constitutional Freedoms, en plus de participer au concours de tribunal-école organisé par la firme Lerners LLP.

Daniel Wai Hon Yip est un étudiant de troisième année à l’Université de Toronto. Il occupe actuellement le poste de rédacteur principal de la revue de la faculté de droit de l’Université de Toronto. Auparavant, il a décroché un diplôme J.D. de la faculté de droit de l’Université de Hong Kong ainsi qu’une maîtrise en droit de l’Université de Pennsylvanie. L’été dernier, M. Wai Hon Yip a travaillé pour la firme Stikeman Elliott LLP à Vancouver. Alors qu’il était à Hong Kong, il a effectué de la recherche au Centre for Comparative and Public Law et a fait deux stages en droit, l’un à la clinique juridique Justice Centre Hong Kong et l’autre à l’Association Concerning Sexual Violence Against Women.

_____________________________________________________________________

Été 2015

Lisa-Marie Williams est une étudiante de deuxième année à la faculté de droit Osgoode Hall. Avant d’entreprendre ses études de droit, elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en urbanisme, participé au Programme de stages à l’Assemblée législative de l’Ontario et effectué des travaux de recherche et d’élaboration de politiques au ministère de la Recherche et de l’Innovation de l’Ontario et à l’Institut Wellesley. Pendant ses études à Osgoode, Mme Williams a fait de la recherche pour la Fondation canadienne des relations raciales et le Winkler Institute for Dispute Resolution, exercé les fonctions de corédactrice pour la revue Osgoode Hall Law Journal, et suivi le programme intensif de lutte contre la discrimination.

Jasmine Attfield termine sa deuxième année au programme de common law de l’Université d’Ottawa, après avoir décroché un baccalauréat ès arts avec spécialisation à l’Université de Toronto. Elle a effectué des travaux de recherche pour la Stratégie pour un milieu de travail sans racisme du ministère du Travail du Canada et le National Self-represented Litigants Project (projet national sur les plaideurs qui se représentent eux-mêmes). Mme Attfield a également contribué à la Revue Femmes et droit et au journal Windsor Review of Legal and Social Issues. Elle a déjà siégé au conseil d’administration de l’organisme Justice for Children and Youth, a une vaste expérience de l’élaboration et la conception de sites Web et possède une bonne maîtrise du français

Samantha Peters en est également à sa deuxième année d’études dans le programme de common law de l’Université d’Ottawa. Elle détient une maîtrise en sociologie et études de l’équité en éducation de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario et un baccalauréat avec spécialisation en études de l’équité, en science politique et en français de l’Université de Toronto. Elle travaille actuellement comme chargée de cas pour le Conviction Review Project (Projet Innocence). L’été dernier, elle a œuvré à l’African Canadian Legal Clinic à titre de titulaire d’une bourse nationale de justice sociale. Elle a également fait du bénévolat auprès de l’organisme Law Help Ontario et a participé aux compétitions de tribunal-école Nelligan O’Brien Payne et Julius Alexander Isaac. À l’aise en français, Mme Peters travaillera de l’extérieur de la ville d’Ottawa.

Pia Anthonymuttu termine sa deuxième année à l’Université Western Ontario après avoir obtenu une maîtrise en administration publique de l’Université de Carleton et un baccalauréat avec spécialisation en anglais à l’Université d’Ottawa. Après avoir travaillé l’été dernier comme adjointe de recherche pour la professeure Anna Dolidze, Mme Anthonymuttu exerce actuellement les fonctions de rédactrice en chef de la revue Western Journal of Legal Studies. Avant d’entreprendre des études de droit, elle a occupé le poste d’analyste des politiques et économiste chez Industrie Canada, en plus de faire un stage aux Nations Unies et d’œuvrer à titre de chercheuse à Développement des ressources humaines Canada. Mme Anthonymuttu possède une bonne maîtrise du français.

La CDO accueillera également trois étudiants stagiaires pour des séjours de durée variable à divers moments au cours de l’été.

Jenny Kim, présentement étudiante de deuxième année de la faculté de droit de l’Université de l’État du Michigan, est titulaire d’un baccalauréat en sociologie de l’Université York et a travaillé plusieurs années au ministère du Procureur général, notamment en tant que coordonnatrice de la gestion des cas. L’été dernier, Mme Kim a occupé le poste d’avocate stagiaire au centre d’aide juridique Salvation Army – William Booth.

Ava Karbakhsh effectue présentement un stage à la CDO dans le cadre d’une entente avec l’Université d’Ottawa. Elle poursuit sa deuxième année d’étude en droit, après avoir obtenu un baccalauréat spécialisé en criminologie à l’Université York. Elle a accompli un important travail de liaison pour l’organisme LEAF, a agi en tant qu’animatrice auprès des jeunes pour le Réseau ontarien d’éducation juridique (ROEJ) et a fait du bénévolat pour l’Association in Defence of the Wrongfully Convicted (association de défense des personnes condamnées à tort). L’été dernier, Mme Karbakhsh a effectué de la recherche au Centre de recherche en droit, technologie et société de l’Université d’Ottawa.

Gregory Miles étudie à la faculté de droit de l’Université du Maryland à Baltimore. Auparavant, il a obtenu une maîtrise en études politiques internationales au Middlebury Institute of International Studies de Monterey, en Californie, et étudié à l’Université JF Oberlin, au Japon. Il a œuvré comme stagiaire pour la section des enfants, des jeunes et des familles de l’organisme Human Rights Campaign.

_____________________________________________________________________

Automne-Hiver 2014-2015

Manoj Dias-Abey sera l’étudiant chercheur de troisième cycle à la CDO. Après avoir décroché une maîtrise en droit (recherche) à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud, il est actuellement candidat au doctorat à l’Université Queen’s. Il est aussi titulaire d’un baccalauréat ès arts (anglais) et d’un baccalauréat en droit de l’Université de Nouvelle-Galles-du-Sud. Il a récemment travaillé comme adjoint de recherche au Centre for Law in the Contemporary Workplace de l’Université Queen’s, rédacteur principal chez CCH Publishing en Australie et avocat pour la firme Harmers Workplace Lawyers. Il a aussi publié des chapitres de livres et des articles dans des revues révisées par des pairs, en plus d’effectuer des présentations dans la cadre de plusieurs conférences. M. Dias-Abey travaillera à l’élaboration de nouveaux projets en compagnie de Patricia Hughes, la directrice éxecutive de la CDO.

La CDO souhaite également la bienvenue à Alexandra Grishanova, étudiante en deuxième année de droit à la faculté Osgoode Hall. Elle a auparavant obtenu un baccalauréat et une maîtrise en bibliothéconomie, ainsi qu’un diplôme en journalisme. Elle travaillera avec Jason Balgopal, avocat résident détaché du ministère du Procureur général, au projet sur les recours collectifs.

Alicia Mossington est la toute première étudiante de la nouvelle faculté de droit de l’Université Lakehead, où elle poursuit sa deuxième année d’étude, à être embauchée par la CDO. Avant d’entrer à la faculté de droit, elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en justice pénale à l’Université Nipissing. Au cours de l’été 2014, elle a agi à titre d’adjointe de recherche au ministère du Développement du Nord et des Mines de l’Ontario, où elle a œuvré sur divers projets stratégiques, notamment l’accès aux services à large bande dans le Nord de l’Ontario. Elle a également occupé le poste d’adjointe de recherche au centre régional de santé de North Bay, où elle a entre autres effectué de la recherche sur le logement soutenu par les pairs pour les personnes atteintes de maladie mentale. Elle est membre fondatrice du journal étudiant de la faculté de droit de l’Université Lakehead, dont elle est présentement l’administratrice. Mme Mossington collaborera avec Sue Gratton au projet sur les petites successions.

Amber Neumann a acquis une vaste expérience professionnelle dans le domaine de la justice sociale avant d’entrer à la faculté de droit de l’Université de Toronto, où elle entreprend actuellement sa deuxième année. Elle a été pendant plusieurs années à l’emploi de la ville de Toronto, contribuant entre autres à des projets liés au logement et à la santé mentale. Au cours de sa carrière, elle a beaucoup travaillé à la promotion des droits de la personne et de la justice à l’échelle internationale, notamment dans le cadre du démarrage des activités d’un récent projet de l’ONU visant à favoriser la primauté de droit dans la Libye postrévolutionnaire. À la faculté de droit, elle a participé de façon très active aux activités de la clinique d’aide juridique Downtown Legal Services, tant comme bénévole que comme chargée de cas. Mme Neumann travaillera de concert avec Jason Balgopal au projet sur les recours collectifs.

_____________________________________________________________________

Été 2014

Danielle Cornacchia termine actuellement sa deuxième année à la Faculté de droit Osgoode Hall, après avoir obtenu une maîtrise en archéologie à l’Université de Toronto. Elle est rédactrice principale pour le site TheCourt.ca et la revue Osgoode Hall Law Journal, en plus d’avoir travaillé comme adjointe de recherche pour les professeures Faisal Bhabha et Mary Jane Mossman. Au printemps dernier, elle a assumé les fonctions de recherchiste juridique pour l’Association canadienne des libertés civiles. Mme Cornacchia, qui maîtrise le français, a reçu de nombreux prix et récompenses scolaires.

Teri Muszak est notre chercheure étudiante diplômée. Elle termine actuellement sa maîtrise en droit à l’Université Western, où elle s’intéresse tout particulièrement aux lois relatives à l’aide sociale. Elle a terminé son juris doctor à l’Université Western, avant d’occuper le poste de fellow de la Fondation du droit au Community Advocacy and Legal Centre de Belleville, où elle a représenté des clients devant le Tribunal de l’aide sociale et préparé la communauté aux compressions budgétaires dans le programme de Prestation pour l’établissement d’un nouveau domicile. Au cours de ses études à la faculté de droit, elle a agi pendant deux ans en tant que coordonnatrice du programme Pro Bono Students Canada pour l’Université Western. Fermement engagée envers l’accès à la justice, Mme Muszak a fait du bénévolat dans le cadre de diverses initiatives, notamment en œuvrant dans des cliniques d’aide juridique et en faisant de l’éducation juridique auprès du public. Teri a été admise au Barreau en 2013.

Maria Nunez en est à sa deuxième année d’études à l’Université Queen’s. Elle a travaillé comme rédactrice à la revue Queen’s Law Journal, chercheure pour la Commission ontarienne des droits de la personne, chargée de cas à la clinique d’aide juridique de l’Université Queen’s, ainsi que rédactrice et chercheure pour la clinique d’aide juridique Calgary Legal Guidance. À l’été 2012, elle a mis sur pied une campagne de sensibilisation pour la clinique d’aide juridique pour les aînés de l’Université Queen’s. Mme Nunez est également fondatrice et présidente du Disability and Mental Health Law Club de l’Université Queen’s.

Peter Spiro entreprend une seconde carrière en poursuivant des études à la Faculté de droit Osgoode Hall, après avoir brillé dans les domaines de l’économie et de l’élaboration de politiques publiques. Détenteur d’une maîtrise en économie de l’Université de Chicago, il a effectué de la recherche économique sur les enjeux énergétiques et les marchés financiers chez Ontario Hydro, et occupé divers postes de direction au ministère des Finances de l’Ontario où il a travaillé sur un vaste éventail