This post is also available in: enEnglish (Anglais)

Le Conseil des gouverneurs est constitué des représentants des partenaires fondateurs, et des membres dans leur ensemble. Il définit les politiques de la CDO. Entre autres responsabilités, il approuve les projets, les articles et les rapports. Le mandat des administrateurs s’étend sur trois années. Cliquez sur un des noms ci-dessous pour en savoir plus sur un membre du Conseil

Le Conseil des gouverneurs

A picture of Andrew

Andrew Pinto (Président)

M. Pinto s’est joint au Conseil des gouverneurs de la CDO à titre personnel en 2012 et son mandat a été renouvelé pour trois autres années en 2015. Il a siégé au comité de gouvernance du Conseil. Il a été élu président du conseil au 1er septembre 2018.

Andrew Pinto est associé à l’étude Pinto James LLP à Toronto, où il exerce dans les domaines du contentieux des affaires civiles, du droit du travail et du droit administratif.

M. Pinto a plaidé devant la Cour suprême du Canada, à tous les échelons du système judiciaire de l’Ontario et devant de nombreux tribunaux, commissions et organismes administratifs. Parmi ses mandats importants, mentionnons la prestation d’avis juridiques publics au Barreau de l’Ontario, sa nomination par le procureur général de l’Ontario pour mener un examen d’envergure des changements apportés au système des droits de la personne de l’Ontario (2012) et la coprésidence du programme annuel Six-Minute Employment Lawyer (2015-2018).

Également enquêteur chevronné du milieu du travail, Andrew Pinto a mené de nombreuses enquêtes pour des organisations des secteurs privé et public. Il donne des conférences et écrit des articles régulièrement sur un vaste éventail de questions juridiques, dont le droit administratif, le droit du travail, le contentieux des affaires civiles, les droits de la personne et le professionnalisme.

Carrière

Associé, Pinto James LLP (depuis 2018)
Associé, Pinto Wray James LLP (2007 à 2018)
Associé, Eberts Symes Street Pinto & Jull (2002 à 2007)
Avocat exerçant seul (1998-2002)
Avocat plaidant associé, Scott & Aylen Toronto (1995 à 1998)
Stagiaire en droit, Scott & Aylen Toronto (1993 à 1994)

Accomplissements

Coprésident, Tribunal de l’Université de Toronto (conduite dans les études), depuis 2007
Professeur auxiliaire en droit administratif, Université de Toronto (2006 à 2011)
Chargé de cours, droit administratif, programme de perfectionnement professionnel d’Osgoode Hall et programme de pratique juridique de Ryerson (2014 à 2015)
Président, Examen du système des droits de la personne de l’Ontario, 2011-2012
Coprésident de l’Annual Institute of Legal Continuing Education de l’Association du Barreau de l’Ontario, 2010-2012
Premier lauréat, avocat de l’année, South Asian Bar Association of Toronto, 2008
Ancien président, Section du droit administratif, Association du Barreau de l’Ontario
Ancien président, groupe consultatif sur l’équité, Barreau du Haut-Canada
Commentateur, site Web Ontario News Watch, ontarionewswatch.com

Éducation

LL.B., Université de Windsor (1993)
B.Sc. (génie électrique), Université Queen’s (1987)
Certificat en résolution de conflits, Stitt Feld Handy Houston, Université de Windsor

Admission au Barreau de l’Ontario :

1995


A picture of Raj

Raj Anand

M. Anand a joint les rangs du Conseil des gouverneurs de la CDO en 2014. Il est actuellement associé chez WeirFoulds LLP, une firme qui offre des services de médiation, d’arbitrage et de consultation juridique dans le cadre de poursuites civiles, administratives et réglementaires.

Il exerce en outre les fonctions de conseiller pour le Barreau du Haut-Canada et de professeur de droit auxiliaire dans les domaines de l’éthique professionnelle et du droit administratif. M. Anand a travaillé auprès de la Commission de réforme du droit de l’Ontario et de la Commission de réforme du droit du Canada.

Carrière

Associé, WeirFoulds LLP, depuis 1998
Associé, Scott et Aylen (1989-1998)
Commissaire en chef, Commission ontarienne des droits de la personne (1988-89)
Associé, Cavalluzzo Hayes et Shilton (1985-87)
Associé, Laskin Jack et Harris (1983-85)
Associé, Cameron Brewin et Scott (1980-83)

Réalisations

Palmarès du doyen, Faculté de droit de l’Université de Toronto (1978)
Président, groupe d’étude ontarien sur l’effet de la Loi sur l’entrée sans autorisation dans les propriétés publiques sur les jeunes et les minorités (1986-87)
Arbitre bilingue, dans le cadre de l’application du Code ontarien des droits de la personne et des comités d’enquête sur les services de police (1989-94), au Tribunal de l’Université de Toronto (1998-2010) et au Tribunal du Barreau (depuis 2007); vice-président de la Section d’appel du Tribunal du Barreau (depuis 2015)
Président, Services juridiques pro bono de l’Ontario (2003-05), Conseil de revendication des droits des minorités (1989-2000) et association des anciens étudiants en droit de l’Université de Toronto (2006-08), et président par intérim de la Commission internationale de juristes (Canada)
Membre du conseil d’administration, Advocates Society; Aide juridique Ontario; Centre d’action pour la sécurité du revenu; Justice for Children; Centre de toxicomanie et de santé mentale
Président fondateur, Centre d’assistance juridique en matière de droits de la personne de l’Ontario (2008-10)
Élu conseiller du Barreau du Haut-Canada, 2007-11, 2011-15 et 2015-2019, président du Comité du Tribunal, du Groupe de travail sur les défis des titulaires de permis racialisés, du Groupe de travail sur la réforme du Tribunal et de la Révision triennalle du Tribunal, membre de divers comités permanents et groupes de travail du Barreau du Haut-Canada
Publication de nombreux articles et chapitres de livres sur les droits à l’égalité, le droit constitutionnel et administratif, l’accès à la justice, la plaidoirie en appel, l’éthique en droit et le droit du travail
Titulaire de la bourse McMurtry, faculté de droit Osgoode Hall (2013)
Arbitre en résidence, centre pour les droits constitutionnels Asper (2015-2016)
Titulaire de la Médaille du Barreau, du prix Distinguished Career Award de la SABA, du prix de la personne de l’année de la Chambre de commerce indo-canadienne et du prix Award of Justice de l’Advocates Society.

Éducation

B.A., Université Queen’s (1975)
LL.B, Faculté de droit de l’Université de Toronto (1978)

Reçu au Barreau de l’Ontario

1980

A picture of Linda

Linda Cardinal

Linda Cardinal s’est jointe au Conseil des gouverneurs de la CDO en juin 2018 en tant que membre ordinaire. Professeure titulaire de science politique à l’Université d’Ottawa, elle est depuis 2004 titulaire de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques de cette université.

Elle a également été titulaire de la chaire Craig Dobbin d’études canadiennes au collège universitaire de Dublin (Irlande) de 2002 à 2004 et de la Chaire d’études canadiennes à l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle en 2007-2008. Elle a à son actif de nombreuses publications en plusieurs langues qui traitent des politiques relatives aux régimes linguistiques, des traditions étatiques, de la citoyenneté et de la diversité, en particulier au Canada, au Québec et en Europe. Parmi ses plus récentes publications, mentionnons « Minority Languages, Education and the Constitution in Canada » (avec Pierre Foucher, dans The Oxford Handbook of the Canadian Constitution, Oxford, Oxford University Press, 2017, p. 553 à 574), Une tradition et un droit : le Sénat et la représentation de la francophonie canadienne (avec Sébastien Grammond, Ottawa, Les Presses de l’Université d’Ottawa, 2017, 149 pages) et State Traditions and Language Regimes (édité avec Selma Sonntag, Montréal, McGill-Queen’s University Press, 2015).

Carrière

2017 à 2019 Directrice des études de premier cycle, École d’études politiques, Université d’Ottawa

2014 à 2016 Directrice des études supérieures, École d’études politiques

2012 à 2015 Membre du Bureau des gouverneurs, Université d’Ottawa

2011 à 2014 Coordonnatrice du certificat en études francophones, Université d’Ottawa

1999 – Professeure titulaire, École d’études politiques, Université d’Ottawa

1995 à 1999 Professeure agrégée, science politique, Université d’Ottawa

1992 à 1995 Professeure agrégée, sociologie, Université d’Ottawa

1987 à 1992 Professeure auxiliaire, sociologie, Université d’Ottawa

Réalisations

2017 Ordre du Canada

2014 Chevalière de l’Ordre des palmes académiques de la République française

2013 Société royale du Canada

2016 à 2020 Rédactrice en chef de la revue World Political Science

2014 à 2016 Vice-présidente de l’Association internationale de science politique

2009 à 2012 Présidente du comité de recherche sur la politique des langues de l’Association internationale de science politique

2008-2009 Présidente de la Société québécoise de science politique

Éducation

Doctorat en sociologie École des hautes études en sciences sociales, Paris, France, 1987

Maîtrise en sociologie Université d’Ottawa, 1983

Baccalauréat spécialisé en sociologie Université d’Ottawa, 1981

A picture of Linda

Mary Condon

La doyenne Mary Condon s’est greffée au Conseil des gouverneurs de la CDO en 2018 en tant que représentante de la faculté de droit Osgoode Hall.

La doyenne Condon a joint les rangs du corps professoral d’Osgoode en 1992. Après avoir été vice-doyenne (affaires universitaires) d’Osgoode de juillet 2016 à avril 2018, elle est actuellement doyenne (par intérim) de la faculté. Entre 2008 et 2016, elle a été désignée commissaire et membre du conseil d’administration de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) par le gouvernement de l’Ontario. Pendant trois de ces années (2011 à 2014), elle a occupé un des deux postes de vice-président à plein temps de la Commission. À ce titre, elle a parrainé diverses initiatives liées aux politiques. Elle a également rendu de nombreuses décisions en tant que membre du tribunal de la CVMO. Au début de 2018, elle a été nommée au conseil d’administration de l’Organisme de mise en place de l’Autorité des marchés des capitaux (OMAMC), l’organisme provisoire mis sur pied pour appuyer la transition vers l’Autorité de réglementation unique des marchés des capitaux (ARMC) pour le compte des administrations participantes au Canada.

La doyenne Condon enseigne la réglementation des valeurs mobilières et les valeurs mobilières avancées dans le programme de JD de la faculté de droit Osgoode Hall, dont elle dirige également le programme de maîtrise spécialisé en droit des valeurs mobilières, en plus d’y donner des cours. Pendant le semestre d’hiver de 2009, elle a été chargée de cours invitée à la chaire Walter S. Owen de droit des affaires de la faculté de droit de la Colombie-Britannique, où elle occupait également le poste de codirectrice du National Centre for Business Law (centre national de droit des affaires).

Les intérêts de recherche de la doyenne Condon portent principalement sur la réglementation des marchés des valeurs mobilières, les fonds d’investissement, l’investissement en ligne et les régimes de retraite. Elle est coauteure des livres Business Organizations: Principles, Policies and Practice (avec Robert Yalden, Janis Sarra, Paul Paton, Mark Gillen et Ronald Davis) et Securities Law in Canada: Cases and Commentary (avec Anita Anand, Janis Sarra et Sarah Bradley) [3e édition en préparation en 2016]. Elle est également l’auteure de Making Disclosure: Ideas and Interests in Ontario Securities Regulation (UTP). Elle a rédigé des articles, chapitres de livres et documents sur des sujets liés à la réglementation des valeurs mobilières et aux politiques en matière de régimes de retraite et a été invitée à présenter des conférences sur ces sujets, tant au Canada qu’à l’étranger.

Entre 2014 et 2016, elle a siégé au Comité directeur national sur la littératie financière du Canada. Mme Condon a également été membre du conseil des fiduciaires de la caisse de retraite de l’Université York entre 2005 et 2014.

A picture of Linda

L’honorable J. Michal Fairburn

La juge Fairburn a obtenu son diplôme de premier cycle et son diplôme de droit de l’Université de Toronto. Elle a été admise au Barreau de l’Ontario en 1992.

Pendant plus de 20 ans, la juge Fairburn a travaillé comme avocate de la Couronne, puis comme avocate au ministère du Procureur général de l’Ontario. En 2013, elle est devenue associée du cabinet Stockwoods LLP. Après avoir été nommée à la Cour supérieure de justice en décembre 2014, la juge Fairburn a siégé comme juge de première instance à Brampton. Elle a été nommée juge de la Cour d’appel de l’Ontario en juillet 2017.

La juge Fairburn a occupé de nombreux postes dans le secteur de l’administration de la justice, dont celui de conseillère de l’Institut de plaidoirie devant la Cour suprême. Elle a été nommée Fellow of the American College of Trial Lawyers et a siégé au conseil d’administration de l’Advocates’ Society. Membre du Comité de liaison entre les secteurs de la justice et des médias, elle est très active dans le secteur de l’éducation juridique, aussi bien au Canada qu’à l’étranger, notamment auprès de l’Institut national de la magistrature. Par ailleurs, elle a reçu de nombreuses distinctions et récompenses, dont le prix Catzman pour professionnalisme et civilité (Catzman Award for Professionalism and Civility).

A picture of Irwin

Irwin Glasberg

Irwin Glasberg s’est joint au Conseil d’administration de la CDO en 2017, et en mai 2018, à titre de représentant du ministère du Procureur général (MPG) de l’Ontario. Il est avocat et fonctionnaire depuis son admission au Barreau en 1980.

Glasberg a entrepris sa carrière à la Commission des accidents du travail du ministère du Travail de l’Ontario, où il a occupé des postes dans le domaine des politiques, des affaires juridiques et de la gestion et a été chef du cabinet du président. Il a ensuite travaillé au Bureau du commissaire à l’information et à la protection de la vie privée, notamment en tant que commissaire adjoint à l’information, le plus haut poste décisionnel au sein de l’organisme.

Glasberg a également travaillé à deux occasions distinctes au Bureau du Conseil des ministres, la première fois en tant que directeur responsable du secteur des affaires intergouvernementales et de la justice et la deuxième, comme sous-ministre adjoint pour l’Examen des causes de la violence chez les jeunes.

Alors qu’il était au ministère du Procureur général de l’Ontario, M. Glasberg a assumé les fonctions de sous-procureur général par intérim, sous-procureur général adjoint (SPGA) pour la Division des services aux victimes et aux personnes vulnérables, la Division des politiques et des tribunaux décisionnels et le Bureau de l’innovation. En outre, il a été nommé SPGA par intérim pour la Division du droit civil, poste qu’il a occupé pendant un an. M. Glasberg est actuellement membre du conseil, à titre du SPGA pour la Division des politiques, et la Divison des relations avec les organisms et les tribunaux.

Carrière

SPGA pour la Division des politiques, et la Divison des relations avec les organisms et les tribunaux
Sous-procureur général par intérim
SPGA par intérim, Division du droit civil (2016-2017)
SPGA, Bureau de l’innovation (2015-2016)
Coprésident avec le grand chef Alvin Fiddler du Comité Debwewin chargé de la mise en œuvre de l’examen concernant la liste des jurés (2013-2016)
SPGA, Division des politiques et des tribunaux décisionnels (2012-2015)
SPGA, Division des services aux victimes et aux personnes vulnérables (2009-2012)
Sous-ministre adjoint, Examen des causes de la violence chez les jeunes (2008-2009)
Coordonnateur général, Politique pour les affaires intergouvernementales et la justice, Bureau du Conseil des ministres (2000-2004)
Directeur des appels et commissaire adjoint à l’information, Bureau du commissaire à l’information et à la protection de la vie privée (1990-1996).
Divers postes à la Commission des accidents du travail de l’Ontario, notamment chef de cabinet et avocat général, et secrétaire du conseil d’administration (1985-1990).
Divers postes au ministère du Travail de l’Ontario, notamment directeur des appels à la Division de la santé et de la sécurité au travail (1980-1985).

Éducation

B.A., Université McGill (1975)
LL.B., Université de Toronto (1978)

Admission au Barreau de l’Ontario

1980

A picture of Stephen

Stephen Goudge

L’honorable juge Stephen Goudge fait partie du Conseil des gouverneurs depuis 2009.

Carrière

Stagiaire auprès de l’honorable Ian G. Scott, c.r.
Nommé conseil de la Reine en 1982
Avocat au petit cabinet en contentieux Cameron Brewin et Scott jusqu’à la fusion avec Gowling et Henderson en 1983
Ancien associé directeur du cabinet Gowling, Strathy et Henderson
Maître de conférences, Faculté de droit de l’Université de Toronto
Membre actif de l’Association du Barreau de l’Ontario et de l’Association canadienne des libertés civiles
Conseiller élu du Barreau du Haut-Canada de 1991 à 1996
Fellow de l’American College of Trial Lawyers
A pris sa retraite de la magistrature le 30 avril 2014
Avocat auprès de Paliare Roland Rosenberg Rothstein LLP
Maître de conférences, Faculté de droit Osgoode Hall
Président du conseil d’administration, Pediatric Oncology Group of Ontario, depuis 2014.

Accomplissements

Nommé à la Cour d’appel de l’Ontario en 1996
Membre du conseil d’administration des Services juridiques pro bono de l’Ontario de 2002 à 2006
Membre du comité consultatif du juge en chef sur la responsabilité professionnelle depuis 2001
Récipiendaire de doctorats honorifiques décernés par le Barreau du Haut-Canada et l’Université Assumption
Récipiendaire de l’Ordre de l’Ontario en janvier 2016.

Éducation

Bacc. spécialisé (science politique/économie) Université de Toronto, 1964
M.Sc. (économie), London School of Economics, 1965
LL.B. (titulaire de la Dean’s Key), Université de Toronto, 1968

Admission au Barreau

1970

A picture of Elizabeth

Elizabeth Grace

Mme Grace a commencé à siéger au Conseil des gouverneurs de la CDO en tant que membre ordinaire en juin 2018. Associée chez Lerners LLP, elle travaille à partir des bureaux du cabinet à Toronto où elle pratique le contentieux civil et le droit administratif.

Carrière

Associée, Lerners LLP (2001 à aujourd’hui)
Avocate adjointe, Lerners LLP (1995 à 2001)
Greffière auprès de l’ancien juge en chef du Canada, Antonio Lamer, Cour suprême du Canada, Ottawa (1993-1994)
Stagiaire d’été, Advocacy Resource Centre for the Handicapped (ARCH), Toronto (1993); Procureur général de l’Ontario, division des affaires constitutionnelles, Toronto (1992); Blake, Cassels et Graydon, Toronto (1991)

Réalisations

Choisie par ses pairs pour figurer dans le site The Best Lawyers in Canada (meilleurs avocats au Canada), domaine des litiges liés aux blessures corporelles (2016 à 2018)
Panéliste à la table ronde de droit civil dans le cadre de #AfterMeToo (#AprèsMoiaussi), Globe and Mail, décembre 2017
Panéliste d’une séance plénière – « Plus d’aide et de meilleurs soutiens pour les survivantes en milieu communautaire », Sommet sur la violence et le harcèlement à caractère sexuel, Toronto, novembre 2015
Coprésentatrice du document intitulé « Returning Ontario to the Forefront of the Effort to Eradicate Sexual Violence and Harassment » présenté au Comité spécial de la violence et du harcèlement à caractère sexuel, Assemblée législative de l’Ontario, première session, 41elégislature, Journal des débats (Hansard), no SV-15 (13 mai 2015)
Désignée parmi les 25 avocats les plus influents du Canada en raison de son engagement à défendre les droits des victimes de violence sexuelle, revue Canadian Lawyer, 2014
Récipiendaire du prix de la présidente de la Women’s Law Association of Ontario, juin 2014
Récipiendaire du prix Lexpert Zenith qui récompense les femmes avocates qui se démarquent, 2013
Membre du groupe de travail qui a élaboré le Guide sur la prestation de services juridiques dans les affaires relatives aux allégations d’agression sexuelle, lequel a été approuvé par le Comité sur l’équité et les affaires autochtones du Barreau de l’Ontario et adopté par le Conseil le 26 janvier 2012.
Membre du groupe de travail de l’Association du Barreau de l’Ontario (OBA) sur l’Examen McMurtry du système d’indemnisation des victimes, à titre de représentante de la section d’analyse juridique féministe de l’OBA, 2008
Conférencière lors de l’événement du Barreau de l’Ontario intitulé « Special Lectures 2005: The Modern Law of Damages », Toronto, 20 et 21 avril 2005
Coauteure, Civil Liability for Sexual Abuse and Violence in Canada (Butterworths, 2000)
Membre et gestionnaire au conseil d’administration de l’Association nationale Femmes et Droit (NAWL), (1995 à 2000)

Éducation

L.L.B., faculté de droit Osgoode Hall, Université York (1993)
M.Phil., Université du Sussex, Angleterre (1989)
Baccalauréat spécialisé, Université Queen’s (1987)

Reçue au Barreau de l’Ontario

1995

A picture of Sonia

Sonia Ouellet

Sonia Ouellet s’est greffée au Conseil des gouverneurs de la CDO comme membre à titre personnel en 2013. Elle est vice-présidente de la Commission d’appel et de révision des professions et services de la santé depuis mai 2010.

Dans le cadre de ses fonctions d’arbitre, Me Ouellet préside des réexamens et des audiences en français et en anglais pour la CARPS et la CARSS, supervise le processus de divulgation et la gestion des causes du processus de réexamen des plaintes, contribue à organiser la formation continue des membres de la Commission et participe à l’élaboration des politiques de l’organisme. Me Ouellet est présidente du conseil d’administration de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) et elle continue de promouvoir l’accès à la justice en français en Ontario en collaboration avec des associations communautaires provinciales, le Barreau du Haut-Canada et le Ministère du Procureur général de l’Ontario.

Carrière

Vice-présidente, CARPS et CARSS (depuis 2010)
Directrice générale – Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) (2003-2010)

Étudiante stagiaire et associée au contentieux, Gowling Lafleur Henderson LLP (1996-2003)
Enseignante au niveau secondaire (1990-1993)

Accomplissements

Présidente (depuis 2016) et membre (2014-2016) du conseil d’administration, AJEFO
Membre, Comité de l’équité et des affaires autochtones (CEEA) au Barreau du Haut-Canada (2017)
Trésorière et membre du conseil d’administration, Société de musique de chambre de Gatineau (depuis 2016)
Ancienne présidente et membre du conseil d’administration, Centre des services communautaires de Vanier (depuis 2003)
Ordre du mérite, AJEFO (2011)
Chercheure communautaire, Alliance de recherche universités et communautés (ARUC), « Les savoirs de la gouvernance communautaires » – Université d’Ottawa (2009-2014)
Membre du conseil d’administration, Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) (2007-2010)

Éducation

LL. B., Programme français de common law, Université d’Ottawa (1996)
B. Éd. – spécialisation en sciences (moyen-intermédiaire) et biologie (cycle supérieur), Université d’Ottawa (1990)
B.A. – Sciences, Université d’Ottawa (1989)

Admission au Barreau de l’Ontario

1998

A picture of Michael

Michael Tamblyn

Michael Tamblyn s’est jointe au Conseil des gouverneurs de la CDO en septembre 2018 en tant que membre ordinaire. Il est président et chef de la direction de Rakuten Kobo.

Apportant à l’entreprise croissance, rentabilité et expansion à l’échelle internationale dans un marché très concurrentiel, M. Tamblyn allie sa passion de la lecture avec de solides connaissances du matériel informatique et des logiciels qui peuvent contribuer à améliorer l’expérience des lecteurs.

Présentateur et commentateur aussi passionné que passionnant, M. Tamblyn prend régulièrement la parole pour discuter des médias numériques, de la publication et de la technologie mobile lors de conférences internationales. Il a fait l’objet d’articles dans des publications comme The New Yorker, Wired, Canadian Business, le National Post, le Globe and Mail et The New York Timesand.

Par ailleurs, M. Tamblyn supervise les autres activités de lecture numérique de Rakuten, y compris OverDrive, le chef de file mondial des services de livres numériques pour les bibliothèques, et Aquafadas, un des leaders internationaux de la publication interactive. Il fait partie de l’équipe de direction de Rakuten Kobo depuis la création de l’entreprise, en 2009. Il occupait alors le poste de directeur des contenus.

Avant de se joindre à Kobo, M. Tamblyn a fondé et dirigé l’agence de chaîne logistique BookNet Canada, et il a cofondé Bookshelf.ca, la toute première librairie en ligne du Canada, dont Indigo Books & Music a fait l’acquisition en 1998 pour donner naissance à Indigo.ca, où il occupait le poste de vice-président des activités en ligne.

Michael Tamblyn possède une maîtrise en gestion d’entreprise de l’Université Western Ontario, au Canada. Musicien de longue date, il détient également un diplôme en composition classique de l’Université Wilfrid Laurier.

A picture of Christopher

Christopher Waters

Christopher Waters a joint les rangs du Conseil des gouverneurs en janvier 2016 à titre de représentant des doyens des facultés de droit de l’Ontario.

Christopher Waters est doyen par intérim de la faculté de droit de Windsor pour l’année universitaire 2015-2016. Il est membre du corps professoral depuis 2007 et a occupé les fonctions de doyen associé de 2009 à 2012. Il a auparavant enseigné à l’Université de Reading au Royaume-Uni et a été chercheur invité dans de nombreuses universités, notamment l’Université Aix-Marseille. Ses travaux portent sur le droit international public, le droit humanitaire international et la viabilité des villes Il possède une vaste expérience dans le domaine des droits de la personne dans le Caucase et les Balkans. Christopher Water est corédacteur de la Revue du Barreau canadien (avec le professeur David Tanovich).


 

 

A picture of Bruce

Bruce Elman

Président Sortant

Bruce Elman est professeur de droit à l’Université de Windsor où il enseigne dans les domaines du droit constitutionnel, de la profession juridique et de la déontologie du droit.

Le professeur Elman a occupé le poste de doyen de la faculté de droit de 2000 à 2011. Dans son rôle de doyen, il a fait de l’éthique, du professionnalisme et de la compétence les valeurs prépondérantes au sein de la faculté de droit à l’Université de Windsor. Le professeur Elman a également été président du conseil d’administration des trois cliniques juridiques de la faculté de droit, soit le bureau d’aide juridique de Windsor, l’aide juridique communautaire et les services de médiation de l’Université de Windsor. Le professeur Elman est aussi membre fondateur du Comité consultatif du juge en chef de l’Ontario sur le professionnalisme. Son article sur la création d’une culture de l’éthique et de la responsabilité professionnelle a été présenté lors du 8e colloque sur la profession juridique en mai 2007, qui portait sur le défi du leadership.

Outre ses fonctions universitaires, le professeur Elman est commissaire à l’intégrité de la ville de Windsor et commissaire à l’intégrité intérimaire de la ville d’Amherstburg. Il remplit actuellement son deuxième mandat à la présidence du Conseil des gouverneurs de la Commission du droit de l’Ontario. Le professeur Elman représente l’Université de Windsor à titre de collègue universitaire au sein du Conseil des universités de l’Ontario (CUO). Il fait aussi partie du comité de vérification du CUO.

Avant de s’installer à Windsor, le professeur Elman était professeur chargé de la chaire Belzberg en études constitutionnelles à la Faculté de droit de l’Université de l’Alberta. Il a joint les rangs de l’Université de l’Alberta en 1975 et a été promu professeur en 1985. Professeur de recherche à la chaire Arthur C. McCalla de l’Université de l’Alberta en 1988-1989, Il a occupé le poste de doyen adjoint de la faculté de droit entre 1991 et 1994. Il a été professeur invité en droit et en études canadiennes à l’Université hébraïque de Jérusalem à deux reprises, soit en 1988-1989 et en 1995-1996. Le professeur Elman continue de siéger au comité consultatif universitaire du Centre Halbert d’études canadiennes de l’Université hébraïque. Il a aussi été chercheur invité à l’École de droit de Stanford (1981-1982) et professeur invité en droit canadien à l’Université de Niigata, au Japon (1994). Plus récemment, le professeur Elman a été professeur invité à la faculté de droit de l’Université de Toronto et chercheur invité en résidence au Centre for the Legal Profession (2011-2012). Le professeur Elman s’est vu remettre le prix Tevie H. Miller Award for Teaching Excellence (1999) de l’Université de l’Alberta et a également reçu un prix d’excellence en enseignement de l’Université hébraïque (1996).

Le professeur Elman a coédité le livre Constitutional Law: Cases, Commentary and Principles avec Rotman et Gall (Thomson Carswell – 2008), en plus de publier divers travaux sur le droit criminel, les éléments de preuve, le droit constitutionnel, la liberté d’expression, le droit et la religion, le multiculturalisme, et l’éthique et la responsabilité professionnelle. On l’invite souvent à faire des présentations devant des professionnels ou le grand public sur des sujets touchant le droit constitutionnel et la politique, notamment le fédéralisme et la Charte canadienne des droits et libertés, l’éthique et la responsabilité professionnelle, l’éducation juridique et la réforme du droit.

Le professeur Elman détient un B. Sc. de l’Université McGill (1971), un LL.B. de l’Université Dalhousie (1974) et un LL.M. de l’Université Harvard (1975). Il a été reçu au Barreau de l’Alberta en 1979 et au Barreau de l’Ontario en 2002.