This post is also available in: enEnglish (Anglais)

1               Murphy, Gavin. Les organismes de réforme du droit. Ministère de la Justice du Canada, 2004 : http://www.justice.gc.ca/fra/pi/gci-icg/rd-lr/index.html [adresse valide le 15 mai 2008]. L’historique de la réforme du droit au Canada est en grande partie inspiré de ce document. Pour plus de précisions, voir Hurlburt, William H. Law Reform Commissions in the United Kingdom, Australia and Canada. Juriliber, 1986.

2               Voir la note 1.

3              Adams, Michael et Hennessy, Peter. « Law Reform Commissions : Is there a place for the principled study of criminal law issues ? »  Quinzième congrès international de l’International Society for the Reform of Criminal Law : Politics and Criminal Justice. Canberra, Australie, août 2001 :  http://www.lawlink.nsw.gov.au/lrc.nsf/pages/ph01 [adresse valide le 15 mai 2008].

4              Voir la note 1.

5              Voir la note 3.

6              Neave, Marcia. « Law Reform in the 21st Century – Some Challenges for the Future » [v.2000] : http://www.lawreform.vic.gov.au/wps/wcm/connect/Law+Reform/Home/Newsroom/Speeches/LAWREFORM+-+Law+Reform+in+the+21st+Century+speech [adresse valide le 15 mai 2008].

7              Voir la note 1.

8              Charles, William. « Measuring Success in Law Reform », Commonwealth Law Conference. Août 1996 : http://www.bcli.org/pages/links/clc/wcharles.htm [adresse valide le 15 mai 2008].

9              Voir Hurlburt à la note 1.

10             Voir la note 1.

11             Palmer, Geoffrey, président de la Commission du droit de Nouvelle-Zélande. « Law Reform and the Law Commission in New Zealand after 20 Years – we need to try a little harder », par. 4. 30 mars 2006 :  http://www.lawcom.govt.nz/UploadFiles/SpeechPaper/d0c9b674-5a55-405d-9b3c-2cfd467a0d5d//Law%20Reform%20and%20the%20Law%20Commission%20in%20NZ%20after%2020%20years.pdf [adresse valide le 15 mai 2008].

12             William Charles fait remarquer qu’une indication de la bonne opinion qu’a le public de la Commission de la Nouvelle-Écosse est le nombre de demandes qu’elle reçoit de personnes qui veulent qu’elle entreprenne des projets particuliers en matière de réforme du droit en disant qu’ils voient en elle un important outil de changement. Voir la note 8.

Previous
First Page
Table of Contents